L'appetit vient (aussi) en lisant !
yannick Alleno livre 3/12/2015

L’appetit vient (aussi) en lisant !

Les fêtes approchent, c’est la période de la recherche, parfois laborieuse, du cadeau « qui va faire plaisir ». La gastronomie est, à cet égard, un gisement inépuisable, bonnes bouteilles, confiseries, chocolats, produits de nos terroirs, cuisine de bistrot… Mais il en est un autre aussi illimité, celui des beaux livres gourmands, à dévorer sans modération. Voilà une piste littéraire qui offre une visite dans l’histoire et dans les évolutions les plus contemporaines de notre société.

LE LIVRE GASTRONOMIQUE, QUELLE HISTOIRE !



A l’origine, on écrivait des livres de recettes en relation avec la médecine, comment ne pas s’empoisonner, comment guérir ses problèmes de santé par l’alimentation. Archestrate au IVème siècle avant J.C. en a même fait des poèmes ! Le « De Coquinaria »….rien de polisson là- dedans, écrit par Apicius, est considéré comme le premier livre complet sur les mets et la cuisine qui nous soit parvenu.

L’invention du papier, et, surtout, celle de l’imprimerie vont accompagner un formidable développement de cette littérature gourmande (livres gourmands).


passardlivreEn cuisine avec Alain Passard



UNE LITTERATURE QUI REFLETE LES EVOLUTIONS DE NOTRE SOCIETE.



Le grand « boom » des livres de recettes remonte au début des années 70, moment où s’est fortement développé le travail des femmes et où, par conséquent, la transmission du savoir culinaire procède moins d’un apprentissage par les mères.

La lecture des succès d’édition donne une bonne photographie des attentes du moment : cuisine minceur, cuisine rapide, cuisines exotiques, tout ceci reflète les fluctuations d’une société industrielle, de la démocratisation des voyages « au loin », de la folie « aérobic »… Au bout du bout, citons le livre de Sophie Lanini : Tour du monde des recettes sans gluten, sans laitage. Tout y est : la mondialisation et les allergies à tout !


gourmet livreLe gourmet solitaire

UN SUCCES CONTINU DONC PARADOXAL.



L’écriture sur la gastronomie, toujours dans l’air du temps, emprunte aujourd’hui et de plus en plus les blogs. Faciles à consulter, fourmillant de propositions, ils auraient pu supplanter le livre. Eh bien non ! Près de 16 millions de livres sur la gastronomie ont été vendus en 2014 rien qu’en France. Leur production aurait doublé en 5 ans !

C’est sans doute parce que la gastronomie, art du bien vivre, s’accommode très bien du livre objet sensuel, surtout lorsqu’il est rendu encore plus appétissant par les photos qui l’illustrent. Qui ne salive pas à la lecture des éditions de nos grands Chefs, qui n’a pas envie de redécouvrir nos merveilles gourmandes grâce, par exemple, à « Calissons d’Aix et nougats de Provence » de Patrick Lauger ?


calisson livreCalissons d’Aix, nougats de Provence



La bande dessinée vient de plus en plus folâtrer dans les allées de la gourmandise : En cuisine avec Passard présente, de façon humoristique, une vraie démarche sensorielle et technique, Le gourmet solitaire de Tanigushi et Kusumi, une errance romantique dans l’âme et la gastronomie japonaises.

En conclusion dévorez des livres culinaires et là, vous pouvez y aller sans modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Articles similaires