21 Mars 2016 : Printemps de la Gastronomie Française ?
good france 2016 14/03/2016

21 Mars 2016 : Printemps de la Gastronomie Française ?

Ce jour de 2016 verra le « deuxième service » d’un menu concocté, avec le soutien du ministère des Affaires Etrangères, par Alain Ducasse et quelques autres : l’opération Goût de France ou Good France -les gastronomes font aussi des jeux de mots- lancée dans le monde entier pour promouvoir le savoir-faire et la culture culinaires français. Cette idée tombe opportunément dans un contexte où le « french bashing » devient une « tarte à la crème » un peu monotone, voire indigeste…

VOUDRAIT ON DU MAL A LA CUISINE FRANCAISE ?



La campagne américaine de « french bashing » inscrit dans une tradition bien connue, et se concentre désormais sur un atout-clé de la renommée française : la gastronomie. Le Daily Telegraph dénonçant un « patrimoine figé dans sa sauce » dès 2010, année où l’UNESCO inscrivait le repas gastronomique des français dans le patrimoine immatériel de l’humanité, fut par la suite relayé par bien d’autres. La question fut même posée, outre Atlantique : « y a-t-il quelqu’un pour sauver la gastronomie française ? ».


La réponse fut presque donnée dans le classement du « World’s 50 Best Awards », publication anti Guide Michelin qui a relégué les plus fameux des établissements français dans la queue du classement. La vérité ne serait plus dans le guide rouge mais dans « Time out ».



UNE INITIATIVE FORTE ET BIENVENUE.



Ce 21 Mars 2016 donc, notre gastronomie, appuyée par les plus hautes autorités françaises, monte au filet : 1500 chefs, de toutes nationalités vont proposer un menu associant le savoir-faire français, le terroir local et des produits et recettes de notre pays. Il y en aura pour tous les (bons) goûts et pour toutes les bourses.


Il y a là l’heureuse combinaison de la tradition et de la mondialisation lancée dès 1912, par les « dîners d’Epicure » d’Escoffier.

UNE ACTION AU SERVICE D’UN SECTEUR-CLE DE NOTRE ECONOMIE.



Quoi qu’en dise une certaine presse, plutôt anglo- saxonne, 1 touriste étranger sur 3 choisit notre pays pour sa gastronomie ! L’oenotourisme attire en France plus de 8 millions de visiteurs de nos vignobles.


De la fourche à la fourchette, ce secteur emploie 800 000 personnes au sein de 135 OOO entreprises et génère un chiffre d’affaire de plus de 145 milliards d’Euros. A fortiori aujourd’hui Il est donc très logique que des initiatives soient prises pour mieux faire connaître les produits, les compétences et une culture dont les atouts doivent se jouer à l’échelle du monde entier et qu’on ne peut que saluer !


repas good france 2016

UNE ACTION QUI DOIT ETRE RELAYEE



Il est en effet essentiel que d’autres initiatives soient prises, et, heureusement, beaucoup le sont : Le Festival des Omnivores où 100 chefs invités a délivré pendant 3 jours des master-classes pour des professionnels et amateurs éclairés, Taste of Paris du 11 au 14 Février derniers qui a vu des chefs illustrissimes aux commandes d’un premier « pop-up restaurant », plus de 100 producteurs et artisans présenter des produits merveilleux et, pour beaucoup, abordables.


Mais Paris n’est pas la France beaucoup d’initiatives sont prises sur l’ensemble du pays pour révéler les jeunes talents et les nouveaux produits. Ainsi, par exemple « Bordeaux So Good » présentera en Novembre prochain la troisième édition d’un festival de la gastronomie et de l’art de vivre. On y verra concours de chefs, présentations de produits d’excellence, actions culturelles autour de la gastronomie. Ce sera aussi l’occasion de participer à des débats sur ce que nous aurons sur nos tables et sur quelles tables au cours des prochaines décennies.


Ainsi la « défense et l’illustration » de la gastronomie française reprend du tonus ! Mais comme aime à le dire Michel Guérard, en citant G. Malher, « la tradition ce n’est pas l’adoration des cendres c’est la transmission du feu ». Ce feu c’est celui qui se nourrit de la modernité, de l’ouverture au monde et de l’interpénétration des savoir permettant à autant de chefs étrangers de venir en France pour faire briller notre cuisine que de chefs français de vivre de nouvelles aventures culinaires à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Articles similaires